Charles Dadant (1/3) : expériences françaises

Charles Dadant est un personnage emblématique de l’apiculture occidentale et tout apiculteur digne de ce nom aura entendu son nom au moins une fois, à défaut d'utiliser son outil. Créateur de la ruche la plus populaire dite « ruche à cadres Dadant », il a vécu en France puis aux Etats Unis. Premier épisode d'une saga qui commence en France. 

Dadant jeune

Charles Dadant (1817-1902) - source

Charles Dadant est né à Vaux-sous Aubigny, petit village haut-marnais situé à 50 km au nord de Dijon. (Apis Sapiens y a d’ailleurs établi son siège et mis en place un rucher dans cette commune afin de promouvoir ce patrimoine historique local.)

Dès son plus jeune âge, Charles Dadant montre une forte attirance pour la nature, les fleurs et les abeilles. Il découvre l’apiculture lorsqu’il a 12 ans, alors qu’il aide un prêtre de son village à récolter son miel dans des ruches en paille qui sont très courante à l’époque. Il est tout de suite fasciné par cette activité. Un beau jour, le prêtre lui donne un essaim que le jeune Charles décide de mettre dans une caisse en bois, faute de mieux. C’est le début de ses expériences apicoles. Les abeilles survivent dans cette ruche artisanale en bois mais une crue fulgurante inonde son jardin et fait tomber un mur sur sa ruche.

Charles Dadant ne laisse pas tomber pour autant. Agé de 20 ans, alors qu’il travaille dans un commerce de grossiste à Langres, il fait une deuxième tentative apicole. Après avoir trouvé un essaim dans un arbre, le jeune gredin s'empare d'une ruche en la volant dans une épicerie (hé oui, à l'époque on vend des ruches au coin de la rue). Il pose alors son bien fraîchement sur un toit, précurseur bien avant l'heure d'une mode bien actuelle, et nourrit les abeilles à la cassonade . Ses abeilles meurent rapidement, sans qu’il comprenne réellement pourquoi.

Âgé de 32 ans, il décide d'aller plus loin et installe un véritable rucher. Il approfondit ses connaissances auprès de paix de Beauvoys, l'inventeur de la ruche à cadres mobiles selon certains (Langstroth selon d'autres), rencontré lors d’une exposition parisienne. Il lui achète son livre et met 6 ruches en place. Cependant, les conditions climatiques ne sont pas de son côté : l’hiver est très chaud et le printemps très froid. Les essaims ne trouvent pas assez de nourriture et Dadant ne sait pas encore comment les nourrir correctement. Il essuie alors un nouvel échec.

Au début des années 1850, Dadant, devient associété dans l'entreprise de tannerie de son père et en deviendra le propriétaire à la mort de celui-ci. Mais cette entreprise fit faillite, suite à la construction de la ligne de chemin de fer à 3 kilomètres du bourg langrois qui rend son entreprise moins compétitive. Il décide alors de prendre un nouveau départ et s’installe en Champagne afin de cultiver des vignes, tout en continuant ses expériences sur les abeilles.

Ne trouvant pas de déboucher pour ses produits provenant de la vigne et de l'apiculture en France, c’est à l’âge de 46 ans qu’il décide de partir aux Etats-Unis, dans l’Illinois. C’est là que ses expériences  apicoles vont réellement aboutir à des résultats l’imposant comme l’un des plus grands apiculteurs révolutionnaires du 19ème siècle. A suivre. 

 

Sources : 

http://www.dadant.com/journal

https://www.youtube.com/watch?v=qhns_NSCFzI

- Archives du Wisconsin

Copyright © 2015 Apis Sapiens. Tous droits réservés.

FacebookG+Twitter