Déforestation au Congo : le profit avant l’humain et la nature

Après s’être emparé de terres agricoles maliennes, des sociétés chinoises convoitent des parcelles forestières congolaises. Cette forêt tropicale primaire est la deuxième plus grande après l’Amazonie et possède une biodiversité unique au monde. Mais ces entreprises, dans un seul souci de développement sont prêtent a bafoué les lois et mettre de côté la Nature. Heureusement, Greenpeace réagit (Le Monde).

deforestation congo

Déforestation au Congo pour la production de charbon de bois

Mardi 11 juillet 2016, Greenpeace a demandé aux autorités congolaises l’annulation de 3 contrats attribuant des concessions forestières à deux sociétés chinoises, couvrant 650 000 hectares et ne respectant pas les nouvelles règles en vigueur dans le code forestier congolais. En effet, il avait été définit en 2014 les concessions forestières disponibles pour des investissements et les zones forestières qui devaient restées intactes pour le bien de la biodiversité. Cependant, des membres du gouvernement congolais, dont le ministre de l’environnement cautionne ces nouveaux investissements chinois en y voyant un intérêt financier important pour le pays qui doit faire face à l’effondrement de ses recettes provenant de l’exploitation de minerais.

Cet exemple montre donc que les intérêts financiers des pays à court terme prennent toujours le dessus sur la Nature et la biodiversité qui la compose. Les magouilles entre politiques et grandes sociétés sont encore d’actualité et touche même les grands réservoirs naturels de la planète. Surtout que la forêt congolaise à un intérêt écologique mais aussi humain : cette forêt est une véritable éponge lors de  saison des pluies et évite crues et inondations dans de nombreux villages. Un programme de conservation doit être mis en place au Congo dans les prochaines années, en espérant une application plus rigoureuse des lois de protection de l’environnement et des Hommes, car faire des lois c’est bien mais les appliquer c’est encore mieux. 

Copyright © 2015 Apis Sapiens. Tous droits réservés.

FacebookG+Twitter